Cours de théâtre Martine Amsili Saison 2017

 Ce cours de théâtre à Paris s’adresse à tous ceux qui souhaitent faire un travail en profondeur sur le texte et défendre  la langue d’un auteur dans sa pensée propre.

+ Pré-inscriptions

Parce que l’écriture détient le miracle de la parole, la base de cet enseignement est de permettre aux comédiens de s’approprier les figures du langage afin d’atteindre la Technique du Jeu verbal, de déchiffrer toutes les difficultés de la lecture dès la lecture, de prendre conscience de la substance d’un mot et de la clarté d’un texte, de se familiariser aux différentes formes d’écriture, afin d’en saisir la peinture, d’en éprouver le caractère et d’introduire l’interprète dans un univers n’appartenant qu’à une seule vie.

Contrôler sa respiration, parfaire sa diction, maîtriser ses attaques,  projeter sa voix, maintenir son médium,  soutenir ses finales en suivant inéluctablement le lyrisme du littérateur, tout cela fait partie du métier du comédien !

Un texte est une véritable partition de musique !

L’interprète doIt suivre inéluctablement sans fausse note la mélodie que nous joue le poète comme si c’était son dernier rôle …

À l’instar d’un virtuose, l’instrument (voix) s’inscrit dans l’espace. Dans l’éclosion de la pensée, la parole projetée nous parvient claire, harmonieuse, intense. Elle se veut vivante. La trajectoire verbale s’enorgueillit toujours d’inflexions, de ponctuation, de rythme, d’harmonie et de style.

Cette formation remet en question l’acteur sur les pratiques justes de l’interprétation. La beauté de l’art dramatique découle du jeu des antinomies, et toutes ces contradictions, toutes ces oppositions prétendent à la subtilité du théâtre. Aujourd’hui l’imaginaire propre à chacun croit tenir lieu de tout. Il semble cependant que la création à partir d’une œuvre se passe des modes.

Pour Martine Amsili, le comédien ne s’identifie pas au personnage, mais  emprunte un caractère qu’il restitue fidèlement. La personnalité de l’acteur s’affirme alors, car dégagé de lui-même, dépossédé de ses attitudes et habité d’autres sentiments, l’interprète est conduit inéluctablement à sa métamorphose.

La Technique du Jeu verbal en 3 étapes

1ère étape
L’analyse verbalela substance d’un mot.
Elle explore l’esthétique, le style, le langage dans les différentes formes d’écriture : art dramatique, fable, art épistolaire, roman, poésie, discours, etc… Le programme abordera des textes d’écrivains des 17 e, 18e, 19e et 20e siècles. Ces morceaux choisis pour l’étude sont de véritables partitions musicales. Très vite la beauté de la langue apparaît, et l’histoire qui en découle devient un jeu car la compréhension dans la pensée de l’auteur rend la lecture à haute voix possible.
2ème étape
La Technique du Jeu verbal. La trajectoire verbale
Projeter sa voix, contrôler sa respiration, parfaire sa diction, trouver son médium, maîtriser ses attaques, soutenir ses finales… en suivant fidèlement les intentions du littérateur, tout cela fait partie de la Technique du Jeu verbal. La parole proférée dans l’espace se meut et nous parvient intelligible, et intense car elle se veut vivante. À l’instar d’un virtuose, le lecteur a pour instrument sa propre voix. La trajectoire verbale, siège des inflexions, du rythme, de l’harmonie succède à l’étude du texte. Dans l’éclosion de la pensée, la progression de l’histoire s’impose, l’aisance supplante l’inconfort et introduit le lecteur dans l’univers singulier d’un auteur.
3ème étape
De la lecture à haute voix à la métamorphose de l’acteur. La mémoire
Le travail sur le mot vous aide, mieux qu’aucun costume, à vous fondre dans un personnage. Le travail en profondeur sur la lecture à haute voix vous permet de suivre la psychologie d’un personnage, vous invite à le ciseler avec justesse, d’accorder votre voix. Solliciter votre mémoire après avoir déceler toutes les subtilités du texte gommera la mécanique de votre interprétation et vous conduira à la métamorphose.
 

+ Pré-inscriptions